Faut-il apprendre Drupal 8 maintenant ?

La question peut se poser car si l'on en croit la roadmap de développement, nous devrions pouvoir avoir une version stable à la fin de l'été 2013, pour autant que les bugs critiques aient été réglés. Autant dire que lorsque vous voudrez commencer un site dessus ou répondre à une demande client, il vaudra mieux être prêt vu l'éténdue des changements (c'est un euphémisme). Néanmoins, et justement à cause de toutes les évolutions de cette version, on peut imaginer assez facilement une adoption bien plus lente que pour Drupal 7.

Drupal 7 a mis 14 mois à s'imposer

Si vous jetez un œil aux statistiques d'utilisation de Drupal core, vous remarquerez que Drupal 7 à commencé à frémir au courant de l'été 2011 alors qu'il est sorti en janvier de la même année. Il aura donc fallu attendre 6 mois pour que des développeurs se risquent à l'utiliser réellement malgré des nouveautés majeures telles que Fields API (ex-CCK) et les entités. Plus intéressant encore, le nombre de sites sous Drupal 7 a dépassé ceux sous Drupal 6 seulement courant mars 2012, soit 14 mois après la sortie de Drupal 7. En 2013, il faut vraiment avoir une (très) bonne raison pour créer un site sous Drupal 6 (ou Pressflow) tant Drupal 7 est l'évidence même. Il y a somme toute une exception avec les distributions qui traînent à migrer. La première à s'être lancée est Drupal Commons qui est désormais disponible en beta 1 et jouit d'un développement acharné, notamment car les entreprises en quête d'un intranet social moderne se tournent beaucoup vers cette distro. Les autres distributions populaires telles qu'Open Atrium (voir l'article de blog sur l'état d'avancement du portage vers D7) ou Open Publish souffrent un peu plus pour migrer, mais on peut espérer du mouvement en 2013, ou alors elles perdront leur base d'utilisateurs et disparaîtront vraisemblablement.

Les challenges de Drupal 8

Comme Drupal 7 était malgré tout le digne successeur de Drupal 6 et qu'il a mis plus d'un an à s'imposer, il ne faut pas chercher loin pour comprendre que Drupal 8 mettra probablement bien plus de temps à devenir la référence. Non seulement la plupart des choses que vous avez tant bataillé pour apprendre vont disparaitre, mais il va maintenant falloir apprendre le framework Symfony, le moteur de template PHP Twig, mais également s'intéresser de près aux dépendances embarquées dans Drupal 8 (Doctrine, Guzzle, Assetic et peut être plus à venir...) pour rester dans la course en tant que développeur. Et puis il est impossible de parler d'adoption d'une nouvelle version sans parler des modules contrib qui font de Drupal ce qu'il est aujourd'hui. Il y a fort à parier que de nombreux modules vont disparaître, notamment car certains développeurs qui avaient déjà eu du mal à porter leur module sous Drupal 7 ne vont pas avoir le courage ou les compétences de refaire l'opération pour Drupal 8. Est-ce que l'on va aller vers une rationalisation des modules, où une poignée d'entre eux fera très bien ce que beaucoup faisaient plus ou moins bien auparavant ? Va t'on au contraire cruellement se retrouver à devoir développer de nouveaux modules et faire exploser les coûts de développement de sites ? C'est un peu l'inconnue et la variable d'ajustement de l'adoption de Drupal 8 à n'en point douter. Quoi qu'il en soit, si vous désirez suivre la liste des changements introduits avec Drupal 8, je vous conseille de suivre ce lien.

Les bonnes nouvelles !

Pour les thémeurs, il va falloir complètement oublier PHPTemplate, donc, mais c'est pour la bonne cause car Twig va révolutionner votre vie. Fini les problèmes de sécurité avec du code PHP moyen, fini les templates par dizaines, les bugs à répétition et la frustration qui va avec. Vous pourrez profiter d'un code stable et sécurisé, d'une documentation extrêmement riche et d'une intégration souvent excellente avec votre IDE.

Pour les site builders, il peut être pertinent de déjà commencer à s'amuser avec Drupal 8 pour voir les différences notables dans l'admin (et profiter du responsive design, enfin !) mais également tester la distribution Spark dont l'objectif est d'amener une meilleure gestion de l'authoring à Drupal 8, notamment par le biais de l'édition en ligne du contenu (c'est à dire directement sur la page qui nous intéresse), sans passer par le backend comme on le fait aujourd'hui.

En résumé, si vous êtes un développeur, n'ayez crainte, vous avez encore au moins 1 an devant vous avant qu'on vous demande à développer un site sous Drupal 8, ce qui ne vous empêche pas de vous y intéresser dès aujourd'hui et vous familiariser avec les changements. Si vous êtes site builder, foncez et jouez avec la nouvelle interface, testez l'édition en ligne, découvrez les possibilités offertes à vous car c'est bien vous qui allez être les grands gagnants des améliorations visibles dans l'administration de site.

Si vous souhaitez vous investir dans le développement de Drupal 8, je vous conseille l'excellente page récapitulative http://drupal.org/community-initiatives/drupal-core qui vous permettra de trouver l'initiative pour laquelle vous vous sentez particulièrement impliqué et de savoir par où commencer.